Tarifs

Tarifs régulier :

25 $ *

Tarifs étudiant :

15 $ *

Tarifs étudiant de l'UdeS :

5 $ *

Le tarif étudiant de l'UdS est réservé aux étudiants de l'Université de Sherbrooke

* Des frais supplémentaires peuvent s’appliquer en fonction du mode d’achat.
Les frais d’achat en ligne sont de 5 $. Les prix peuvent varier selon les représentations ou les sections dans la salle.

** Consultez ci-bas si un forfait ou plusieurs forfaits sont associés à ce spectacle ou cette représentation. Notez que certaines représentations sont incluses dans des promotions et d’autres non. Lors de l’achat, retrouvez toutes les dates proposées.

Description du spectacle

De la fin des années 1800 jusqu’en 1996, date de la fermeture du dernier pensionnat autochtone, plus de 150 000 enfants autochtones ont été retirés de leurs familles pour être instruits par des groupes religieux.

Après des décennies, voire des siècles, d’oppression culturelle, les artistes autochtones sont aujourd’hui au front pour la survie de leur héritage culturel.  Omer St-Onge est l’un de ceux-là.  Membre de la communauté innu de Malioténam, il est auteur, trappeur, chasseur, pêcheur en haute-mer et…survivant des pensionnats.  Homme sur le chemin du Medewin, (La Voie du Cœur), il participe à de nombreux rassemblements spirituels et nombreux événements culturels et traditionnels. Au fil du temps, il a réussi à pardonner les abus de toutes sortes dont il a été victime.

«Utei» qui signifie le coeur en langue innu, est une expérience théâtrale engagée, ancrée dans une oralité propre à la culture des Premières Nations. Omer St-Onge raconte les enseignements, la culture, les traditions et la spiritualité de ses ancêtres; il nous ouvre humblement son coeur, sa vie et la vision du monde qui en résulte.

« Utei» est un témoignage autobiographique qui prend forme par le théâtre. Le synopsis est celui de son parcours. De son enfance sur le territoire avec sa famille, en passant par les pensionnats, jusqu’à aujourd’hui.  Il dit notamment :  Je suis ce qu’on appelle un survivant, et le témoignage des survivants à ceci de spécifique : il est multiple. Je ne porte pas que mon histoire. Je porte aussi par ma voix, le témoignage de tous ceux qui n’ont pas pu s’en sortir. Il ajoute : Ce processus de création est pour moi le meilleur moyen de revisiter nos traumas collectifs de façon à respecter l’être humain.

Texte et interprétation : Omer St-Onge
Mise en scène : Xavier Huard